different.land Be different. Be yourself.
Sélectionner une page

« Les vaches folles rendent les bouchers anxieux ! Un malheur n’arrive jamais seul. »

Roland Topor

L’évolution de notre alimentation

Des vaches qui broutent dans les près, des poules qui vivent en plein air, des œufs, du lait et du blé produits par des agriculteurs locaux… Ça, c’est l’agriculture d’hier et la tendance actuelle prend plutôt la direction opposée.

Chaine de fabrication de nourriture artificielle - different.land

Un rendement maximum au mépris des animaux et des écosystèmes

Industrialisée au maximum, l’agriculture intensive d’aujourd’hui est bercée aux OGM et aux pesticides. Elle est focalisée uniquement par le rendement maximum au mépris de la diversité des cultures et du respect des sols et des écosystèmes.

Coté élevage, cela ne va pas mieux. Aujourd’hui on n’élève plus le bétail, on le produit ! Avec des rendements là aussi maximum, à grand renfort d’antibiotiques et sans aucun respect de l’animal et de l’environnement.

Sans parler de l’industrialisation à tous les niveaux de nos aliments dans lesquels on retrouve massivement des additifs, colorants et conservateurs en tous genres.

Notre alimentation a plus évolué dans les 50 dernières années que durant tout le reste de l’histoire de l’humanité. Les challenges sanitaires, économiques, écologiques et éthiques liés à ces changements sont à la fois gigantesque et inédits. C’est l’un des plus grands changements de notre évolution et il impacte absolument tout le monde, présent et à venir.

Ces évolutions sont créées et maitrisées par une poignée de multinationales qui contrôlent l’une des industries stratégiques la plus grande qui soit : Notre alimentation !

Il est urgent de mieux comprendre ces bouleversements et les défis présents et futurs qui y sont intimement liés.

Une industrie opaque qui nous cache la vérité

L’industrie ne veut pas que l’on connaisse la vérité sur ce que l’on mange, on risquerait d’en perdre l’appétit…

« Food, Inc. : Les Alimenteurs » décortique les rouages d’une industrie qui altère chaque jour notre environnement et notre santé. Des immenses champs de maïs aux rayons colorés des supermarchés, un journaliste mène l’enquête pour savoir comment est fabriqué ce que nous mettons dans nos assiettes. Derrière les étiquettes pastorales de « produits fermiers » qui emballent les produits que l’on mange, il découvre avec beaucoup de difficulté le tableau bien peu bucolique que les lobbys agro-alimentaires tentent de cacher : conditions d’élevage et d’abattage du bétail désastreuses, collusion entre les industriels et les institutions de régulation, absence de scrupules environnementaux, scandales sanitaires… Un film à voir absolument pour comprendre.

Vidéo : « Food Inc, Les Alimenteurs », réalisé par Robert Kenner (vidéo supprimée)

Une industrialisation de notre alimentation néfaste pour notre santé

Après « Le monde selon Monsanto », la journaliste Marie-Monique Robin présente un film sur les produits chimiques présents dans nos aliments.

Elle n’hésite pas à utiliser le mot « poison » pour désigner les multiples conservateurs, colorants, antioxydants, résidus de pesticides et autres produits chimiques qui traînent dans nos assiettes.

Pour « Notre poison quotidien », elle a enquêté sur les substances chimiques présentes dans l’alimentation. Sont-elles responsables des maladies (cancers, diabète, obésité, maladies neuro-dégénératives…) qui frappent les pays développés ? La réglementation protège-t-elle efficacement les consommateurs?

Dans son enquête approfondie, Marie-Monique Robin a recueilli les témoignages de nombreux experts impliqués dans le système de règlementation, la recherche ou l’utilisation des produits chimiques.

Une enquête qui fait froid dans le dos…

Notre Poison quotidien

Des additifs malsains dans tous les aliments industriels

Les additifs que créent les entreprises de l’industrie agro-alimentaire inondent de plus en plus les aliments que nous consommons et cela sans que nous en ayons réellement conscience. Sous des appellations obscures « d’arômes », de « goût de synthèse », « d’édulcorants » et autres qualificatifs vicieux, les industriels procèdent à un empoisonnement pernicieux de tout ce que nous mettons dans nos assiettes.
Et toute cette manigance de substitutions n’a qu’un seul objectif : Réduire les coûts de fabrication.

Le cuisinier n’est plus, même si parfois le temps d’une publicité, il en apparaît un à l’écran avec sa magnifique toque vissée et son accent du terroir, venant vanter un plat cuisiné ou un yaourt à la saveur naturelle absolument insipide.

La nourriture industrielle du 21ème siècle n’est devenue qu’une affaire de gros sous et de chimistes sans aucun scrupule.

Poudres et potions de l’industrie agro-alimentaire

Extrait du film « Le Marché de la faim », voici l’interview de Peter Brabeck, sympathique PDG de Nestlé (de l’époque, en 2005).

Quand le PDG du premier groupe alimentaire au monde nous parle de sa vision de l’alimentation, ça se passe de commentaire… et ça fait très peur.

Monsieur Nestlé – We Feed the World

Approfondir le sujet

Pin It on Pinterest