À l’échelle cosmique, l’eau est plus rare que l’or. Hubert Reeves

L’eau est l’élément le plus répandu sur notre planète, un élément qui possède des propriétés physiques et chimique uniques.

Alors que toute substance qui refroidit se contracte, l’eau au contraire se dilate, son volume augmentant en dessous de zéro degré. L’eau est la seule substance sur Terre qui peut se présenter sous les trois formes : solide, liquide et gazeux.

L’eau, cet élément indispensable à la vie

L’eau est capable de défier la gravité terrestre en remontant à l’intérieur des troncs des grands arbres surmontant ainsi des pressions de dizaines de Bars. À sa surface, la tension est la plus élevée parmi tous les liquides.

Indispensable à la vie, ce n’est d’ailleurs probablement pas par hasard que ce soit dans les océans que sont apparues les premières formes de vie sur Terre, il y a près de 4 milliards d’années.

Tout au long de notre existence, l’eau accompagne notre quotidien. Elle calme la soif, nettoie et purifie. C’est le meilleur dissolvant qui existe.

Pourtant, malgré son éternelle omniprésence, l’eau est un élément méconnu sur lequel de nombreux scientifiques s’accordent à dire qu’ils n’en comprennent pas tous les mécanismes. Elle reste incompréhensive dans ses caractéristiques physiques et physiologiques et figure parmi les plus grandes énigmes de l’Univers.

Le pouvoir secret de l’eau

Au delà des connaissances établies depuis des siècles sur l’eau et ses particularités uniques, il se développe depuis quelques décennies chez une poignée d’acteurs de la communauté scientifique une intuition que l’eau serait en fait un élément méconnu qui serait beaucoup plus qu’elle ne paraît être. Qu’elle renfermerait des propriétés inattendues, notamment qu’elle possèderait une mémoire.

L’eau serait une sorte de disque dur qui absorberait et mémoriserait tout ce qui se passe dans son environnement proche ; que ce soient des substances, du son, de la lumière, des informations ou même des émotions.

Le pouvoir secret de l’eau

D’après cette théorie, tout ce qui rentrerait en contact avec l’eau y laisserait donc une trace qui modifierait la structure même de l’eau, cette façon dont les molécules d’eau s’agroupe entre elles. Cette eau « structurée » développerait ainsi des propriétés uniques en fonction du type de structure qu’elle forme.

Parmi la minorité des scientifiques qui s’intéresse à cette vision iconoclaste décriée, figurent de nombreuses personnes brillantes parmi lesquelles le Professeur Luc Montagnier qui fut nobélisé pour avoir découvert le virus du SIDA. Il dédicaça ainsi la deuxième partie de sa carrière à la recherche sur l’eau.

Malgré l’engagement de ces personnes de renom, cette théorie sur la mémoire de l’eau est tellement décalée qu’une une grande partie de la communauté scientifique tente de décrédibiliser voire de ridiculiser leurs travaux. Et si, envers et contre tous, ils avaient raison ? Et si l’eau était bien plus qu’un simple liquide qui donne la vie. Et si les émotions humaines – positives ou négatives- ressenties autour d’une eau transformaient la structure de celle-ci ?

La Mémoire de l’eau

L’eau possède-t-elle un pouvoir Secret ?

Serait donc-t-il possible d’optimiser les propriétés de l’eau ?

Et à l’inverse, serait-il possible que nous polluons spirituellement l’eau ?

Approfondir le sujet

Rejoins la communauté

Reçois gratuitement le livre
"L’homme qui plantait des arbres" ainsi qu'un pack de 100 visuels de citations inspirantes.

Soutiens-nous

en nous offrant un café

ou en faisant tes achats sur
Logo Amazon - different.land

Pin It on Pinterest