Toutes les fleurs de l’avenir sont dans les semences d’aujourd’hui. Proverbe Chinois

Depuis la nuit des temps, l’agriculteur sème des graines et garde une partie de sa semence pour la replanter l’année suivante et ainsi de suite. C’est dans ce cycle, qui a vocation à être éternel, que l’agriculture a perduré depuis le début de toute l’histoire de l’humanité.

Depuis quelques années pourtant, ce cycle est en train de se rompre. Des multinationales brevettent le vivant et/ou créent des graines hybrides qu’il est interdit légalement et/ou impossible techniquement de replanter.

Les semences : Un marché lucratif aux mains d’une poignée de multinationales

Le paysan doit ainsi racheter ses semences d’une année sur l’autre à une poignée de transnationales qui ont pris le contrôle de ce marché incontournable …et augmentent au passage constamment leurs prix.

Il y a 5 géants qui tiennent les commandes de la quasi-totalité du marché des semences :

  • Monsanto (racheté par Bayer en 2016), le leader mondial, et Dupont-Pioneer aux États-Unis.
  • Limagrain, Syngenta et Bayer en Europe.

La plupart de ces compagnies viennent de l’industrie chimique. Les industries des Semences, des OGM et des Pesticides étant très étroitement liées et interconnectées.

Aujourd’hui, une poignée de multinationales veulent confisquer le vivant et transformer ainsi radicalement et de manière indélébile notre rapport que l’humanité entretient depuis toujours avec la Terre.

La guerre des graines réalisé par Stenka Quillet et Clément Montfort

Devons l’accepter ou au contraire devons nous nous battre pour sauver notre indépendance alimentaire ?
La notre et celle de toutes les générations à venir…
Approfondir le sujet

Rejoins la communauté

Reçois gratuitement le livre
"L’homme qui plantait des arbres" ainsi qu'un pack de 100 visuels de citations inspirantes.

Soutiens-nous

en nous offrant un café

ou en faisant tes achats sur
Logo Amazon - different.land

Pin It on Pinterest